La colère de Fabien !

En colère Fabien Pretre ?!

Apparemment oui, très en colère parce qu’il a été obligé de revoir un peu un post de son blog. Même si je ne connais pas bien les raisons de cette colère, je les devines, et en lisant ses propos, je me suis sentis solidaire car cela m’a rappelé la petite « cabale » dont j’avais été victime il y a de cela 2/3 ans. J’avais alors placé une annonce sur la page d’accueil de notre site internet, car nous recherchions à l’époque à prendre plusieurs stagiaires « maquettistes/graphistes » afin d’échanger et de travailler ensemble sur plusieurs pas mal de projets. Afin d’écrémer un peu les candidatures nous avions alors précisé que nous ne recherchions que des stagiaires sous dans le cadre de contrat école « non rémunéré ». C’est cette dernière petite précision qui avait alors déclencher une véritable petite gueguerre unilatérale de la part de personnes qui ne me connaissait même pas. J’avais alors été harcelé de coups de téléphones incendiaires et de mails injurieux, venant d’une pseudo-communauté de graphistes-créatifs qui tentaient alors de se regrouper afin d’imposer leurs désidératas à leurs clients. J’avais refuser de suivre le mouvement, estimant qu’il était voué à l’échec et que le débat était totalement dépassé. En une journée, j’avais reçu plus de 125 mails d’insultes, me traitant de négrier, d’esclavagiste et autres mots fleuris, provenant de personnes des quatre coins de la France. Ma première réaction fut l’incompréhension. Pourquoi ces personnes que ne connaissait pas (quoique) s’ingéraient ainsi dans la gestion de mon entreprise et dans mes projets ? Vint ensuite, la colère. La même que celle de Fabien en ce moment. Cette colère (mauvaise conseillère) qui vous pousse soit à faire front, soit à rentrer dans le rang. Comme Fabien, j’avais alors décider de m’effacer, et d’enlever l’annonce. Puis vint le temps de la réflexion. Après tout qu’avais-je fais de si mal ? Je ne faisait que préciser un aspect de l’annonce afin de limiter les questions qui reviennent trop souvent dans la bouche des stagiaires « écoles », à savoir : « c’est payé combien ? ». Cette question m’énerve d’autant plus qu’en général, lors d’un entretien préalable, elle vient en premier. Je suis peut-être « vieille école », mais à l’époque de ma scolarité et des stages obligatoires (si difficiles à trouver), jamais il ne me serait venu à l’idée de demandé une quelconque rémunération, ni de m’en offusquer. Hors des stagiaires, nous en prenons, beaucoup. Et nous les rémunérons, systématiquement. Tous on eu leur petite enveloppe, mais j’estime qu’ils ne doivent pas attendre cette rémunération sans s’investir un minimum dans le projet de l’entreprise et dans leur stage. Le système de la carotte et du bâton, très peu pour moi. Je ne suis pas non plus un adepte du stage « cafetière-photocopieuse ». Ici, un stagiaire est impliqué dans un ou plusieurs dossier, il peu suivre l’évolution, le processus de création, et la réalisation du travail, étape par étape et s’y investir autant qu’il le souhaite. Mais ça, mes détracteurs d’alors ne pouvait le savoir puisqu’ils insultaient à tord et à travers, à l’aveuglette, le phénomène de masse et la confidentialité du net aidant.

Tout cela pour dire que je comprend la colère de Fabien, et que le soutient. Je pense qu’il n’aurait pas dû modifier son post, surtout si il n’avait rien de diffament. Nous sommes encore en démocratie et la liberté de pensée est encore de mise. Le web est un lieu de liberté et d’expression, d’échange, incontrôlable certes, mais c’est pas forcément plus mal… Allez Fabien, courage, une bonne nuit par dessus tout ça, un bon café, une bonne tape dans le dos, est c’est repartie pour un tour.

Publicités

3 Responses to “La colère de Fabien !”


  1. 1 Olivier décembre 19, 2007 à 3:44

    Au moins la colère de Fabien me permet de découvrir et apprécier un nouveau blog. Bravo.

  2. 2 mamirock décembre 19, 2007 à 4:01

    A l’heure ou le blog devient de plus en plus présent, à l’heure où l’on fait un effort pour échanger via ce bel outil et que l’on s’efforce de dévoiler tous nos petits tracas, nos joies, en un mot notre quotidien, je pense comme toi Patrice, le web est avant tout un lieu de liberté de penser et d’expression.
    On est tous avec toi Fabien!!!!

  3. 3 patricegabin décembre 19, 2007 à 5:15

    @Olivier : merci, et moi j’ai honte de suivre le votre quotidiennement sans jamais avoir laisser le moindre commentaire. Note pour plus tard : remédier à àa ! 😉

    @mamirock : le danger avec un outil comme le blog, c’est effectivement de se voir livrer en patûre aux requins (et aux imbéciles), mais comme dans la vie d’un entrepreneur, les risques font partis de notre lot quotidien. Et puis, je crois que malheureusement, dans bien des mentalités, la réussite dérange, et c’est peut-être tout simplement de cela dont Fabien a été victime… Mais bon aller, fermont le débat sur la banalité du mercredi soir : la bave du crapaud… n’est-ce pas Fabien ? (oulà, fatigué moi, vivement un peu de repos) 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Nombre de petits curieux

  • 48,018

RSS My Twitter

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
Add to Technorati Favorites
Join My Community at MyBloglog!

PATRICEGABIN.COM

%d blogueurs aiment cette page :